L’église de Janzé a été construite entre 1874 et 1887 par les frères et architectes rennais Jules et Henri Mellet. Depuis le 18 avril 2016, elle est classée Monument Historique. C’est dans ce cadre que les Ateliers DLB ont été chargés de sécuriser l’accès aux combles. Ce chantier a débuté en septembre 2021.

Les Compagnons des Ateliers DLB interviennent sur différentes parties de l’église Saint-Martin de Janzé.

 

Sur la charpente de la Nef, du Transcept, des Sacristies et du Cœur de l’église

Platelage dans les charpentes de l’église Saint-Martin de Janzé

Remplacement des bois endommagés

Vérification de tous les éléments de la charpente

Création d’un platelage (chemin en bois) et d’un garde-corps

Ajout d’une ligne de vie et sécurisation pour les interventions qui auront lieu hors platelage

 

Dans le Beffroi

Eglise Saint-Martin de Janzé

Vérification des planchers

Restauration de l’escalier en bois existant : renforcement et mise en sécurité au niveau des garde-corps

Mise en place d’échelles sécurisées et de lignes de vie pour accéder aux différents niveaux du Beffroi

 

Intérieur de la Coupole de l'église de Janzé

Charpente au-dessus de la coupole de l’église Saint-Martin de Janzé

 

Dans la Coupole

Vérification des planchers

Création de poteaux en bois intermédiaires pour accéder au sommet de la coupole

Mise en place d’échelles sécurisées

 

 

L’objectif de ce chantier est de rendre accessible l’ensemble des éléments de la charpente, afin de permettre leur vérification et leur entretien courant plus faciles. Mais ce n’est pas aisé de travailler dans ces monuments de prestige !

Nos compagnons sont de vrais équilibristes en s’affairant au sommet du Beffroi ou au-dessus de la Coupole. Ils doivent être extrêmement vigilants pour ne pas endommager l’existant, et aussi se faire très discrets. En effet, l’église étant toujours en fonctionnement : les messes, les enterrements et les baptême se tiennent en même temps.

« Le challenge sur ce chantier, c’est vraiment la sécurisation des Compagnons, d’une part, mais également celle des lieux, du fait qu’ils accueillent du public et que des évènements s’y déroulent »

Ce type d’intervention demande également un savoir-faire exigeant et une excellente connaissance du bâti ancien.

 

>> Retrouvez l’article de Ouest France, paru le 10 février 2022 <<

Comments are closed.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services